Gerlinde und Wolfgang Fessler
30. November 2016
Editorial Fitness Tribune – 169
29. August 2017

SPTV News

Association Suisse des Personal Trainer

Début de la restructuration

L’association Suisse des Personal Trainer défend les intérêts des Personal Trainer en Suisse. Aux avant-postes, on connait surtout sa présidente, Anke Kopfmüller. En 2019, elle a décidé, conjointement avec le comité directeur de l’époque, que l’association avait un besoin urgent de restructuration. Durant l’année Corona le nouveau comité a démarré – et a immédiatement été mis à l’épreuve…

Et c’est ainsi que cela s’est produit – un récit du nouveau directeur…

Il y a environ trois ans, le comité directeur de l’époque a eu l’idée de mettre sur pied un programme de mentorat. Dans la foulée, il a présenté cette idée lors d’une assemblée générale. L’objectif était de trouver et de gagner de nouveaux talents pour l’association. Une vision a vu le jour.

Pour la mise en œuvre de cette vision, Markus Portmann, alors vice-président et désormais co-responsable du département « acquisition et réseautage » en charge du recrutement des futurs membres, avait besoin de soutien, après qu’on lui a confié le lead de ce projet. Il a trouvé ce soutien grâce à Anke Kopfmüller et d’autres membres de l’association que sont Davide Cirillo (aujourd’hui co-responsable du département « acquisition et réseautage, en charge des partenariats), Michael Bachmann et Dominic Siegel (aujourd’hui directeur de l’association). Les cinq ont entrepris d’explorer de nouvelles voies, ont commencé à esquisser des plans et à rédiger des ébauches. Et puis, un concept a vu le jour, qui devait permettre à l’association de démarrer le programme de mentorat (la FT en a publié un compte-rendu en 2019). Dominic Siegel a été désigné pour présenter ce programme au comité directeur en place et ensuite, à le mettre en œuvre au sein de l’association. De ce fait, il a été nommé en 2019 au sein du comité directeur, dans le rôle de « responsable du développement »

En aout 2019, lors d’un week-end de travail du comité à Gottlieben, devait démarrer l’implémentation du programme mentorat. A cet effet, Dominic Siegel a passé l’intégralité du weekend à poser des questions, lui permettant de trouver le moyen optimal pour intégrer le programme  de mentorat dans la structure existante de l’association. Ron Jansen, Marc Sonderegger, Markus Portmann et Anke Kopfmüller, les membres du comité directeur du moment, ont répondu à toutes ses questions en détail. Toutefois, le groupe a finalement dû dresser un constat : nous ne sommes pas (encore) prêts pour un programme de mentorat.

Depuis la gauche – Andreas Lanz (Support), Anke Kopfmüller (comité), Nicole Jordi (comité), Thierry Kapp (comité), Davide Cirillo (comité), Karin Rogenmoser (comité), Gilles Mattle (Support), Marc Sonderegger (Support), Karsten Hübner (comité), Markus Portmann (comité) et Dominic Siegel (comité).
Absents – Michel Duran (comité), Andrea Kopfmüller (Support)

En y regardant de plus près, ne pas être prêt signifiait, que certaines tâches ne pouvaient être remplies par l’association, sous la forme 2019 et avec ses ambitions de croissance. Résultat : une certaine consternation et perplexité … Au lieu de s’attarder à se lamenter, un brainstorming a eu lieu, afin de savoir quelles tâches pouvaient être réalisées et lesquelles restaient sur le carreau. S’en est suivi nouveau concept, avec cette fois, la restructuration du comité directeur de l’association et à long terme, l’association elle-même. Se posait du coup une nouvelle fois la question de savoir, qui allait assumer la responsabilité de cette restructuration. Qui allait prendre en charge l’évaluation des idées et leur mise en œuvre ? Qui, après Markus Portmann et le programme de mentorat, devait assumer ce magnifique rôle de trouver des camarades pour une mission qui allait probablement être importante et complexe ?

Dominic Siegel, celui même qui a posé les questions désagréables mais nécessaires durant l’été 2019, a accédé à la demande de la présidente, de mettre en route de cette restructuration. Bien qu’il ne se rendît à l’époque, pas encore compte de l’ampleur de la tâche à accomplir. C’est ainsi qu’à l’automne 2019, il s’est mis à rechercher des membres de l’association qui avaient également envie de participer au changement et qui étaient prêts à consacrer une partie de leur précieux temps au service du comité directeur, de l’association et de la branche dans son ensemble. Et pas à pas, il a pu mettre sur pied une nouvelle équipe enthousiasmée par les idées élaborées durant le weekend à Gottlieb. La nouvelle équipe fut réunie lors de deux meetings début 2020 au cours desquelles le projet de la structure actuelle du comité directeur fut élaboré. La SPTV 2020 est née.

Vue d’ensemble des innovations les plus importantes :

  • Saisie de toutes les tâches et processus dans le cadre d’une nouvelle structure de comité directeur
  • Augmentation du comité directeur de cinq à neuf membres
  • Réorganisation du comité directeur en sept départements
  • Mise en place d’un système de support, permettant à tout membre de l’association de collaborer au sein du comité
  • Planification stratégique dans le but de mettre en œuvre une nouvelle vision et une nouvelle mission pour l’association
  • Professionnalisation et numérisation du travail de manière collaborative au sein du comité
  • Élaboration et établissement d’une « description professionnelle » uniforme
  • Viser la croissance de l’association en terme du nombre de membres
  • Élargissement des services à valeur ajouté et transparence au niveau de l’association
  • Expansion du multilinguisme et prise en compte de toutes les régions au niveau de l’association

Après de nombreuses heures de travail, le nouveau comité directeur de l’association SPTV 2020 était prêt en mars 2020 pour le démarrage officiel lors de l’assemblée générale. Grâce à la visite du coronavirus en Suisse, le coup de départ s’est transformé en lock-down. L’AG a dû être reportée. Le comité directeur n’a pu être élu. L’enthousiasme a fait place à un sentiment de crise, l’envie d’action a laissé la place à l’incertitude, la motivation s’est transformée en désillusion. Un premier test. Mais juste un test. Le nouveau comité était prêt. Bien que non-élu et secoué par la crise, le nouveau comité et les supporters (des membres qui soutiennent le comité dans des tâches spécifiques) ont été jetés dans le grand bain. Ils ont reçu l’occasion de laisser libre cours à leur enthousiasme en anticipant leur élection. C’est ainsi qu’en printemps et été 2020, dans le cadre de leurs possibilités, ils ont montré flexibilité et adaptabilité. Et certains scénarios de crise se sont imposés comme des vertus constructives dans le travail du comité au quotidien. Ainsi, les réunions régulières ont désormais lieu via Skype et Zoom. Les documents de travail ont été numérisés à 100%. La nouvelle équipe SPTV 2020 a appris à s’adapter aux conditions.

Lors de l’AG 2.0 en septembre 2020, les efforts des membres du nouveau comité directeur de la SPTV ont finalement été récompensés. Anke Kopfmüller, Dominic Siegel, Karin Rogenmoser, Nicole Jordi, Thierry Kapp, Karsten Hübner, Michel Duran ainsi que Markus Portmann et Davide Cirillo ont reçu le GO officiel pour la mise en œuvre de leurs visions et ont été élus membres du comité directeur pour les deux prochaines années. Les visions doivent maintenant être regroupées et converties en stratégie d’ici la prochaine assemblée générale en 2021. En parallèle, les activités quotidiennes se poursuivent. Nous sommes optimistes et plein d’espoir, motivés et prudents, parfois débordés puis simplement satisfaits d’avoir osé cette étape. Voyons ce que l’avenir nous réserve …

« Pour qu’à l’avenir, vous lirez et entendrez à nouveau plus de nous … »

Dominic Siegel

Directeur SPTV

https://www.sptv.ch/sptv/vorstand/

Anke Kopfmüller, présidente

Karin Rogenmoser, administration

Nicole Jordi, finances

Thierry Kapp et Karsten Hübner, marketing

Michel Duran, développement

Markus Portmann et Davide Cirillo, acquisition et réseautage